Lettre ouverte : se remémorer sa vocation


Les lettres ouvertes sont des lettres écrites du coeur que je vous partage. Aujourd'hui, il s'agit de parler de vocation et de se rappeler de l'enfant qui rêvait.

Parce que tout commence par un rêve disait Walt Disney !

Après une longue discussion avec ma soeurette Albane Tougeron ... (parce qu'on aime parler longuement et quand on parle, bizarrement on est "ailleurs" vraiment. Comme dans un autre monde).

Vous savez ce genre de discussion qui vous met une pluie d'étoiles dans les yeux, une dose de motivation suprême, qui vous excite comme une puce et qui va vous empêcher de dormir ...

Ces discussions qui réveillent en vous votre WHY AY AY, le rêve de l'enfant que vous étiez !

Ces discussions qui parlent à l'enfant que vous étiez et pas seulement. On parle aussi à notre "nous" futur. Pas le "nous" dans 5 ou 10 ans.

Le "nous" dans 50 ans. Il est puissant ce "nous" là. Celui qui fait le bilan, et qui pense à la relève. Le "nous" accompli, fier, rieur et taquin, le sourire en coin à regarder le monde d'en haut un verre à la main.

J'étais un garçon manqué petite. J'avais des robots, et j'avais un masque de zorro, une cape et une épée et quand on voit ma photo de profil, on peut se dire qu'il n'y a pas de hasard !

Bref, je me suis rappelée ma vocation, celle du temps où j'étais enfant, celle qui me met "on fire".

Et j'en suis arrivée à la conclusion qu'il n'y avait pas assez de super-héros sur cette Terre ni de justiciers de l'espace dans cette galaxie.

Aujourd'hui, je sais pourquoi je fais ce que je fais, et je suis qui je suis. Je construis mon tremplin pour m'accomplir et faire vivre mon véritable projet.

Celui qui a vocation de faire vivre des expériences et des émotions à des enfants de la Terre, celle qui va diffuser de l'Amour.

Car l'univers est énergie, et l'énergie est amour.

Nous n'avons qu'une vie, et sur notre lit de mort, nous n'allons pas nous remémorer les objets que nous possédons ou que nous avons partagé mais nous nous rappellerons de ces moments qui n'appartiennent qu'à nous.

Autant les multiplier.

La vie m'a déjà mis des rafales qui m'ont permis de comprendre que le temps passe, le temps coure et qu'on a pas le temps pour les futilités, les problèmes d'égo qui nous font tourner en rond, les rancunes et autres mesquineries.

Ce soir, je vais tout réécrire et mettre tout ça à plat.

Et me rappeler que les efforts d'aujourd'hui sont des graines que je plante pour demain.

Alors, je souris. je ris. et j'aime.

Bonne nuit

Lucie,

Marqueuse de points gagnants,

Justicière de l'espace,

Rêveuse,

Iguane,

et Altruiste ...

Private Joke pour ancrer notre esprit ! A la Albane et la Lucie de la Connasserie du Chic N Powa (pas si connasses que ça) souriantes, fières, accomplies et heureuses .... et à vous tous qui réalisez vos rêves.

Mon père m'a encore dit hier : "ma fille, tu as deux choix chaque matin : te recoucher pour continuer tes rêves, ou te lever pour les réaliser"

PS : voici des ailes pour que vous aussi vous ayez ce pouvoir de vous envoler !

#vocation #storytelling #pourquoi

42 vues

© MindSet et Match! 2017

Bam, suivez-moi les traces de l'iguane qui veille au grain ...
  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • YouTube - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
#BrandTheGame