Qui gagne : le meilleur, le premier ou l'autre ?

♪♫*•♪ Existe en audio : https://soundcloud.com/lucie-mi/qui-gagne-le-meilleur-ou-le-premier

 

Alors qui gagne :

le meilleur, le premier ou l’autre ?

 

 

Voici un sujet marketing aux allures de Western, un peu à « la bon, la brute et le truand » : j’adooore !

 

J’entends déjà l’harmonica d’Ennio Morricone,

Et je vois parfaitement la scène finale du trio des as de la gâchette…

 

Alors à votre avis qui dégainera ?

 

 

 

« POUR GAGNER, IL FAUT ETRE DIFFERENT, EXCELLENT OU LE PREMIER »

LORETTA LYNN

 

 

Alors « qui gagne : le meilleur ou le premier ? ».

 

A vrai dire, c’est une notion que j’ai moi-même mis du temps à comprendre. Je préfère vous dire les choses en toute transparence.

 

Pourquoi j’ai mis du temps ?

A cause de ma perception, et de mes convictions.

 

 

 

1. LE MEILLEUR

 

Dans ma tête d’iguane sage et sauvage, c’était le meilleur qui devait gagner.

 

Pas le plus stratégique ni le plus farfelu, mais le meilleur.

 

Tout simplement parce que j’estimais (=ma perception) que le mérite lui revenait. Et ça me fendait le cœur quand le meilleur ne gagnait pas. Un sentiment d’injustice régnait en moi.

 

Et puis un jour, j’ai compris que tout ça n’était qu’une guerre de perception !

 

Le marketing n’est qu’une guerre de perception.

 

Notre réalité n’est que perception et filtre,

Notre réalité n’est donc pas celle de l’autre.

Notre réalité ne nous donne pas forcément raison.

 

Nous croyons ce que nous voulons croire.

 

D’ailleurs, est-ce qu’il y a vraiment UNE bonne réalité ?

Je ne crois pas. Il y a des réalités et c’est comme ça, c’est OK.

 

Bref ce débat est assez compliqué !

 

Bah oui, le monde se divise en deux catégories non ?

Qui gagne d’une part,

Et qui devrait gagner de l’autre ?

 

Pourquoi pensons-nous souvent que celui qui doit gagner doit être le meilleur ?

 

Un bref tour d’horizon s’impose …

 

 

Que dit la « justice » ?

 

La bonne nouvelle, c’est que nous sommes nés avec des jugements moraux innés et LE sens de l’équité.

 

L'être humain aime les choses justes.

 

En fait, nous n’aimons pas être moins bien traité que notre prochain, donc nous nous complaisons dans l’équité...comme ça, pas de jaloux.

 

Cette notion de justice nous convient bien. Elle rassure.

 

Notre construction sociale s’opère sur :

  • L’imitation (ou l’influence sociale)

  • La résonnance empathique

  • L’altruisme

 

Il y a donc une notion d’ensemble !

 

Le jeu de l’ultimatum nous démontre que nous préférons perdre plutôt que de violer la notion de l’équité.

 

 

Le jeu de l’ultimatum, c’est quoi ?

 

Le principe :

 

2 personnes qui ne se connaissent ni d'Eve ni d'Adam :

  • Un donneur qui répartit à sa façon une somme définit en 2

(par exemple : 100 euros)

  • Un accepteur qui va accepter ou refuser l’offre

(par exemple : 20 euros pour l’accepteur et 80 euros pour le donneur)

 

La règle :

 

Si l’accepteur prend l’offre, les deux repartent avec la somme répartie par le donneur,

Si l’accepteur refuse, les deux partent avec zéro !  

 

A la base, cet argent ne leur appartient pas. Donc, ce n’est que du bonus (peu importe la somme répartit).

 

Mais l’humain est tordu (ou juste) !

 

La plupart des gens vont refuser l’offre si la notion d’équité n’est pas respectée parce que les principes moraux vont primer sur l’intérêt personnel.

 

Et BAM, Zéro prévaut sur une offre injuste.

 

La chose à retenir ici :

La notion d’équité (et de justice) l’emporte sur le gain.

 

 

« L’intuition d’équité rend l’idée d’une justice immanente particulièrement attirante pour l’esprit »

Pierre Marie Lledo

 

 

Voilà la raison pour laquelle nous aimons croire que le meilleur gagne (une histoire d’équité dicté par notre cerveau).

 

Si c’est le « meilleur », c’est juste …

 

 

Que le meilleur gagne…

 

D’ailleurs, ne dit-on pas « Que le meilleur gagne » ?

 

L‘histoire et les expériences nous diront que ce ne sont pas forcément les meilleurs leaders, les meilleurs sportifs, les meilleurs produits ou les favoris qui gagnent.

 

La vérité, c’est que mathématiquement, celui qui gagne est le premier. Point barre.

 

Bah oui Shérif, le marketing a aussi ses propres lois...

 

 

2. LE PREMIER

 

Si on réfléchit bien ...

...dans une course, c’est celui qui franchit la ligne avant les autres qui remporte.

 

Ce n’est pas le meilleur qui sous un mauvais jour arrive malencontreusement derrière (même si le pauvre avait des fourmis dans le pied). Sinon, on ne fait pas les courses et Usain Bolt a la médaille d'or d’office (crampe ou pas).

 

Donc notre logique du meilleur est illogique. Le meilleur, c'est encore une histoire de perception. 

 

Tandis qu'être le premier c’est factuel.

Une histoire de résultat, d’opportunité, d’intelligence, de persévérance ou de stratégie …

Pour d’autres, il s’agira de chance …

 

On s’en fout ! et en marketing c’est pareil !

Le premier ne se pose pas autant de questions,

Pas celles-là du moins…

 

 

Quel est mon message ici ?

 

Nous (et je m’englobe dedans) avons cette fâcheuse tendance de penser qu’il suffit de prendre un business model existant, de faire mieux que le concurrent et bam, c’est tout cuit !

 

Pourquoi ?

 

Parce que notre offre est MEILLEURE et donc cela nous suffit (à nous et notre client) pour réussir. L’argument par excellence. Bullshit quand tu nous tiens !

 

Et un peu trop fastoche comme raisonnement !

 

J’avoue, j’aime décortiquer les business model des uns et des autres parce que je suis curieuse. Et au début, j’ai eu cette utopie de penser que je pouvais faire mieux en ajoutant mon ingrédient ou ma touche sur quelque chose de déjà cuit.

 

Sauf que voilà, ce n’est pas moi qui ai préparé le truc. J’ai juste embellit.  Comme si on prenait le plat d’un grand chef et qu’on ajoutait une herbe dessus pour faire plus jolie. Euh la blague, non ?

 

Tout ça pour dire que beaucoup d’entrepreneurs attendent l’apparition d’un marché pour s’y engouffrer.

 

Puis, ils commercialisent ou ont l’ambition de commercialiser un « meilleur » produit.

 

Pour le client, il s’agira d’un produit qui en imite un autre et non d’un meilleur produit.

 

Attention, votre perception n’est pas celle de l’autre.

 

A suivre les autres, vous vous égarez …

 

Le premier est, le reste suit …

 

 

Où est-ce que j’ai envie de vous emmener ?

 

 

 

 

Ce que je veux vous dire c’est qu’il ne faut pas essayer de vouloir être le meilleur à tout prix en pensant que « le meilleur gagne » sous prétexte que c’est une notion d’équité (une logique faussée qui plus est).

 

Pour Al Ries et Jack Trout (les as du marketing),

 

« Mieux vaut être le premier que le meilleur »

 

Etre le premier, parce que :

  • C’est plus facile de marquer les esprits quand on est le pionnier (le premier ancre les esprits et y reste, c’est comme ça). Repensez au pouvoir de la bonne première impression qui reste gravé dans l’inconscient, 

  • C’est plus facile de convaincre et de faire passer vos messages quand vous n’avez pas de rivaux,

  • Nous nous souvenons du premier, jamais des autres (Qui a perdu contre Nadal cette année ?),

  • Les suiveurs apporteront de l'eau à votre moulin (vos concurrents vous feront de la pub indirectement ou directement),

  • Le premier est dur à détrôner

 

« Si vous n’êtes pas le premier dans votre catégorie, créez-en une nouvelle où vous serez le premier »

Al Ries – Jack Trout

 

 

Votre nouveau réflexe à partir d’aujourd’hui lorsque vous lancez une offre :

« en quoi est-elle la première ? dans quelle nouvelle catégorie ? »

et non

« qu’a-t-elle de plus que l’autre ? »...

 

Ce qui compte en marketing, c’est d’être le premier dans l’esprit des clients et être le numéro 1 à leurs yeux !

 

La conquête des esprits prévaut sur celle des marchés.

 

 

 

3. L’autre : le différent !

 

J’oubliais cette chose aussi !

Les gens s’intéressent à ce qui est nouveau, et différent,

Non ce qui est meilleur !

 

Pour vous démarquer des autres et marquer les esprits, soyez différents des autres.

 

Ayez votre style,

Faites-vous remarquer,

Et marquez des points gagnants.

 

Zaguez et osez prendre le chemin inverse, nagez à contre courant. C'est une façon de sortir du lot sans être un suiveur. D'apporter un nouveau regard, une nouvelle façon de voir les choses, de penser... 

 

C'est aussi une façon de considérer votre client : il est unique. Ne le traitez pas comme la masse. 

 

Soyez différenciant et reconnaissable. 

 

Place au récapitulatif express !

 

 

 

Voilà pourquoi le meilleur ne l’emporte pas !

 

« Et non le meilleur ne gagne pas toujours.

On se souvient du premier ou de celui qui est "original",

pas du meilleur »

 

C’est comme ça !

 

Si vous voulez être le meilleur, commencez d’abord par être le premier de votre catégorie… ou différent. 

 

Sinon, vos efforts seront perdus ...

 

Vouloir être le meilleur, c'est bien car cela vous poussera à être numéro 1.

Etre unique est mieux car vous serez le seul ! 

 

Démarquez-vous et marquez les esprits ! 

Parce que c'est votre image qui est en JEU, 

Parce que vous devez vous être le numéro 1 dans l'esprit de vos clients ! 

 

Etre le meilleur ou le premier vous mènera très loin, partout ou nulle part, c'est vous qui choisissez. 

 

A méditer !

 

A bon entendeur, Bouh.

 

¯\_(ツ)_/¯

 

Lucie Michaut, 

Marqueuse de points gagnants et life zagueuse,

Fondatrice de www.mindsetetmatch.com 

 

Experte en branding, neuromarketing et communication et autres techniques pour sortir du lot ! 

Démarquez-vous et marquez les esprits parce que c'est votre image qui est en JEU ! 

 

J'ai oublié de vous dire ! 

 

PS 1 : Hackez votre cerveau et oubliez cette notion du "que le meilleur gagne" ! La justice du meilleur n'est que perception. Soyez le numéro 1 dans l'esprit des gens et ils vous verront comme le meilleur. 

 

PS 2 : Si ce n’est toujours pas fait, vous pouvez toujours aller sur www.mindsetetmatch.com pour zaguer comme jamais ! Et vous démarquer et marquer Les esprits Bouh !

en plus, il y a un ebook à télécharger et tout pleins d'articles ...

 

PS 3 : Et comme une parole reçue non transmise est une parole volée, pensez à partager (loi universelle ahahah). Si c'est l'univers qui dit, cela fait vraie une raison de plus pour commenter et partager autour de vous. 

 

 

Please reload

#iguane de poche

S'inspirer des Grands et comprendre le pourquoi du comment qui fait la différence : leur état d'esprit, leur philosophie, leur méthode... Et vous verrez que beaucoup utilisaient le marketing pour réussir et se démarquer. 

 

Mais au fait, Marketing, ça veut dire quoi? Le marketing, ce n'est pas que du commerce, c'est un art. C'est l'ensemble d'action visant à faire connaitre un produit ou se faire connaitre, stimuler, répondre à un besoin, séduire, créer une envie...dans le but utime de convaincre, vendre (un produit, une idée, ...), ou s'auto promouvoir. 

 

Et le marketing est plus humain et naturel qu'on ne le croit. 

 

Pas convaincu? Tant mieux, je vais vous expliquer tout ça.

Mon Ebook
 

pour sortir du lot !

© MindSet et Match! 2017

Bam, suivez-moi les traces de l'iguane qui veille au grain ...
  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • YouTube - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
#BrandTheGame